44_medium

J'entre dans ma médiathèque, j'aperçois le tome 3.  Par déduction, j'imagine qu'ils ont aussi le 1 et le 2. Petite recherche informatique, le 1 est emprunté, reste le 2. Je le cherche. Introuvable. La bibliothécaire confesse son crime, c'est elle qu'il l'a chez elle. Petit détournement le temps de la lecture. Promis, dés qu'elle l'a fini, elle me le réserve. Elle en parle comme d'un plaisir coupable. Elle n'a pas pu se retenir, il lui fallait la suite, c'était trop bon. D'ailleurs, ai je lu le tome 1 ?

Je réponds que non.

Et je veux commencer par le 2 ???  Il faudrait être fou.  Une saga comme celle-ci. Il y en a une par décade. Et encore. Tout dépend des siècles. Je dois d'abord commencer par le début. Et tant pis s'il faut attendre. Le bonheur sera au rendez vous. 

En attendant que le lecteur passionné veuille bien le ramener, je bouquine d'autres bons livres.  Le Cul-de-sac de Kennedy , le Kaboul Disco de Nicolas Wild, le Heavy Liquid de Paul Pope et d'autres petites choses très sympathiques. Dans le métro parisien, des affiches m'apprennent que la saga que je m'apprête à lire est le plus grand best seller du monde, édité chez Acte Sud, signe de qualité. Des millions de lecteurs en rêvent la nuit. L'auteur est mort après avoir rendu le tome 3. Une pincée de légende forcément de bonne augure.

De retour en province, je file à la médiathèque. Je n'en peux plus. Il me le faut. Et ça tombe bien. Il est là. Mon tome 1.

Sur Internet, on m'a prévenu, prévoir un week end sans rien car je n'aurais plus l'envie de lâcher le livre. Comme la série 24h mais en roman...

C'est parti.

P10
"Sforg travaillait sur les comptes d'une entreprise qui avait des actions internationales dans le domaine off-shore d'une société fantôme à 10% de calcul général sur la base d'une imposition globale de la CSG avec une marge d'erreur de 5,2% en tenant compte de la retenue sur salaire que pouvait parfois consentir le président directeur général de la mutuelle des... "

Mouais mouais mouais... Bon, c'est le début. Souvent, les débuts sont peu claires et peu intéressants mais ce n'est pas grave, j'ai confiance, ça va démarrer, je le sais...

P 100
"Sven planta son Powerbook100AV avec deux sorties USB et une  prise électrique, ainsi qu'un lecteur de dvd et une carte graphique Nov550 permettant d'afficher dix millions de couleurs sur un rendu sans pixel marchant sous Windows XP avec un sous-menu démarrer s'affichant en HD selon le code source des PHP de son IP temporaire..."

Bon, pour l'instant c'est aussi chiant que la description d'un catalogue Darty mais c'est sûr, ça va démarrer...

P200
"Sborg n'avait pas que du 56ko de débit. Il demanda donc l'installation d'un compte rapide pour télécharger des .doc selon le process FTP de son adresse avec le login et password permettant d'ouvrir le sésame d'une résolution admin.fr avec un compte situé en Suède mais permettant l'accès à un moteur Facebook dans un espace international de Blackberry..."

zzzzzzzz... ça va... zzzzzzzzz.... commencer....

P300
"Svagna entra dans la banque. Ouvrit un compte aux Iles Caïmans. Elle fit ensuite un retrait dans une autre banque avec un versement compte courant. Elle créa un PEL puis s'inventa un compte avec 13, 3% d'intêret avec une assurance à 7, 5% par an. Elle changea de banques et ouvrit un autre compte en Suisse avec une autre identité et un code à quatre chiffres (7702) et une clé login qu'elle put consulter sur son Powerbook fraîchement acheté avec une carte mère de 16,12 Mo et un ventilateur didacticiel à séquence variées dans le master du système de son..."

zzzz.... ça... hydrocar... va... commencer...   zzzz

P310
"Encore une enquête rondement menée. Svren et Blörk auront certainement du pain sur la planche dans leur prochaine aventure"

zzzz... ça va... Tiens ? C'est terminé ?...

C'est pas possible. Je me suis pas fait autant chier pour rien. La dernière fois, c'était pour les Racines du Mal. 100 pages de technologies futuristes inintéressantes et incompréhensibles pour 500 autres de plaisir et de suspens bien menés.

Un petit coup de Google, il y a forcément des gens qui n'ont pas aimé... Alors "critiques Millenium"

"Vous allez adorer". "Captivant d'un bout à l'autre". "Je n'en dors plus la nuit tellement c'est bon". "Jkif grav"

Ben merde alors... 

Pas un site, pas un forum qui en dise le moindre mal. Même pas un avis un chouille nuancé. Tout le monde a adoré. Tout le monde a pris un pied d'enfer. Tout le monde en reveut. Sauf moi...

Et d'un coup, mon complexe littéraire me reprend. Comment puis je comprendre moi qui n'ai pas de culture, qui passe mon temps à lire des bandes dessinées. C'est au dessus de moi ce truc là. Je peux retourner à mes Mickeys. Je serais le seul dans les diners en ville à ne rien dire quand viendra l'heure d'aborder la fameuse incroyable et palpitante saga des Millenium. Je lancerais un "personne s'est fait chier ?" qui tombera dans un silence de plomb. Je me rattraperais alors en disant "c'est normal, c'est tellement... je veux dire..." tout en me sentant extrêmement seul.

Il aura fallu un mince article pour me sortir de cet état.

Un coup d'oeil au dernier Tecknikart. Dans leur poubelloscope, un simple "Trop mauvais, on ne vous en parle pas : Millenium."  a suffit pour me rendre le sourire.

Je n'étais plus le seul. D'autres (en tout cas, un) avait trouvé ça chiant. Le soleil brillait à nouveau dans le ciel de mes lectures.

Je pouvais reprendre un nouveau roman...