t2-3

 

2047, 20 ans après Skynet

- Les avez-vous trouvé ?

- Non, votre Grandeur. Ces deux rebelles se cachent toujours. Nous fouillons activement tous les souterrains mais...

- Ce n'est pas assez ! Ils sont notre danger, il faut les arrêter au plus vite.

- Si je puis me permettre, l'ainé ne devrait pas poser de problème. C'est un rat de bibliothèque qui passe son temps à lire...

- Des livres qui lui permettent de nous cerner. Ce n'est peut-être pas un homme d'action mais ne vous trompez pas, il connait nos fonctionnements, nos mode d'emploi, nos faiblesses et tous ce qui serait susceptibles de nous faire sauter.  Quant à sa soeur, elle est capable de lever un commando pour nous écraser et peu importe qu'ils reviennent vivants ou non.    

- Je comprends, votre Grandeur, et j'ai peut-être une autre solution. Par exemple, en utilisant la méthode Connor...

- La méthode Connor ? 

- Le voyage dans le temps, si vous préférez. Plutôt que de s'occuper des enfants, nous pourrions nous en prendre au père. Sans père, plus de problème de descendance et plus de rébellion.

- Très bien, envoyez les meilleures éléments déssouder leur père. On ne va pas lui laisser la moindre chance...

- Par contre, il y a petit problème...

- Qui est.. ?

- Nous n'avons plus les moyens d'envoyer de robots dans le passé. Pour tout dire, ça coûte un fric monstre. Dans les années 80, on était jeunes, on était fous. Et c'était les USA. Il fallait impressionner.

Personne ne pensait qu'il y aurai une autre menace venant de France. De toute façon, personne ne pense à la France. Dans tous les cas, on ne peut plus se permettre  de faire autant de dépenses.

- Qu'est-ce que vous suggérez ?

- Nous pouvons utiliser les machines de l'époque, leur demander d'attaquer le géniteur, ruiner sa vie quotidienne, son moral, l'agresser dés qu'elles le rencontrent. Il n'en mourra certainement pas. Ce qui est sûr, c'est que ça minera son quotidien. Et il est alors probable qu'il perdra le goût de se battre, ne sera plus un exemple pour ses enfants qui ne feront alors rien pour nous empêcher de prendre le pouvoir.

- Brillant ! Lancez votre attaque !

- Bien votre grandeur, vous ne serez pas déçu...

 

2011, pendant les grandes vacances

- Mais putain de nom de dieu de saloperie de portique de merde, mais ça fait un mal de chien ! Pourquoi est-ce toujours sur moi que ces portières se referment ! J'en ai marre ! Avec ma cafetière qui me crache de l'eau chaude à la gueule, c'est presque un soulèvement des machines ! Elles veulent la guerre, elles vont l'avoir !

2047

- Votre Grandeur ?

- Alors ?

- On a peut-être fait une petite connerie.

 

(Cette nouvelle est sans intêret mais elle me permet de trouver la seule explication à mon tabassage régulier par les portiques de sortie du métro)