most_awkward_wedding_photos_20110813_1244041652

Tout allait bien jusqu'ici mais d'un coup, j'ai la pression.

Dans quelques semaines, nous fêtons nos cinq ans de mariage et je veux vraiment marquer le coup. Faire un truc grandiose. Un truc avec des danseuses, des feux d'artifice, des cowboys et des cascadeurs...

Ou un truc d'adulte. Avec une centaine d'invités. Des faire-part et des dragées. Un orchestre qui reprendrait nos tubes préférés. Et une suite royale dans un chateau luxueux. Avec vue sur la mer. Et des petits enfants pauvres qui nous chanteraient une chanson d'amour au petit matin avec ce petit rien de tendresse qui fait chaud au coeur quand on a pas encore déjeuné.

Un truc qui marquerait les esprits à tout jamais. Quelque chose que personne n'aurait jamais vu. Comme une soucoupe volante qui nous emmènerait faire le tour du monde en calèche. Et des galets à caresser. Et de l'eau chaude pour le bain stimulant.

Et...

Bref, j'ai la pression.

Déjà qu'après notre mariage, on avait promis de faire une fête.

Et on n'a pas eu le temps.

On a déménagé, on a changé de métier, on a arrêté de fumer, on a enfanté, on a jeté des sacs de graviers, on a regardé les dents pousser et à la fin, on était crevés.

Mais motivés.

Promis.

On fera une fête.

Dés qu'on sera remis.

Pratiquement cinq ans ont passés et nous n'avons toujours rien fait.

Alors maintenant, il faut une idée, que j'appelle tout le monde, que j'organise ça bien.

Pour une fois.

Pas comme le jour où j'ai voulu partir en voyage sans passeport.

Ni lorsque je l'ai enfermé accidentellement chez moi.

En même temps, elle me connait bien, elle sait que je ne suis pas super à l'aise avec l'organisation. 

Je préferais me pendre plutôt que de passer des heures à chercher un tissu de nappe qui serait en concordance avec sa robe de soirée. 

Et puis, elle n'aime pas non plus que ce soit compliqué.

J'ai qu'à faire un truc simple, comme d'hab'. Pas guindé mais chaleureusement familier. 

Le mieux serait de lui en parler, d'exposer mes angoisses. 

Et puis, comme ça, on ferait ça à deux.

- T'en fais pas, moi aussi, j'ai la pression

- Ah bon ?!

- Ben... Oui... Cinq ans quand même.

- Faut marquer le coup.

- Faire ça bien...

- Montrer aux gens qu'on s'aiment.

- Euh, dites...

- Hmm ?

- Vous êtes au courant que ça fait plus de cinq ans que vous êtes ensembles ? 

- ... Comment ça ?

- Enfin, je peux me tromper, mais si on additionne les années... Attends, que je calcule... oui, c'est ça, six ans.

- ...Tu veux dire...

- ...Ah oui ?

- ...T'es sûre ?

- On serait passés à coté ?

- C'est passé vachement vite, aussi.

- A peine le temps de s'en rendre compte et flash, six années.

- Mais t'es sûre, sûre ?

- N'empêche, ça m'enlève une pression.

- Il doit y avoir une année en trop, c'est pas possible.

- Parce que tout faire en un mois...

- Comme ça, c'est bien, ça nous laisse du temps pour la fête.

- Quelle fête ?

- Bah, pour nos dix ans...

- Tu veux dire, dans quatre ans ?

- Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?

- Rien...

Quatre ans.

D'un coup, j'ai la pression.