distrait-1970-03-g

- MAIS QUEL EST LE CONNARD ?!!

Je ne respire plus. Tant que je ne bouge pas, on ne me voit pas.

- VAS-Y, MONTRE TOI QUE JE VOIS A QUOI TU RESSEMBLES !

S'il continue, il va rameuter tout le quartier. Devant tout le monde, je vais être obligé d'expliquer.

Dire que ce n'était pas ma faute, que je n'ai fait que secouer ma couette.

La soulever, la reposer. Rien de criminel.

- T'AS FAILLI ME TUER, ENFOIRE !!

Je n'avais pas prévu le téléphone.

Je ne savais pas où il était, je ne l'avais pas remis sur son socle. Rien de bien grave, une bête distraction, ça arrive.

- JE TE PREVIENS, SI JE T ATTRAPE, JE TE LE FAIS BOUFFER !

Bien entendu, ça m'a surpris de le voir voler.

Un téléphone sur une couette secouée, c'est toujours une surprise.

- JE SAIS QUE T'ES LA !!!

Avant de secouer, le minimum était d'aérer.

Je n'avais pas prévu la fugue.

Le téléphone s'est enfui.

Et c'est là que j'ai entendu la voiture piler.

- TU M'ENTENDS ?!!

Plus de peur que de mal, heureusement.

- SI JE T'ATTRAPE JE TE CASSE LA GUEULE !

Enfin, la peur, elle reste de mon côté.

Courageusement, je vais me cacher, le temps qu'il se fatigue.

ça peut durer dix minutes ou des heures.

Le mieux serait que je prévienne mon bureau.

Qu'ils ne soient pas surpris que je suis en retard.

Je n'ai plus qu'à prendre mon téléphone....

- J'AI TOUT MON TEMPS, CONNARD !

ça va être une très longue journée...