_G103167accordéonniste

- Bonjourmessieurdamespourlamusiquesilvouplait...

Il appuie sur son caddie et la boite à rythme se met à résonner dans tout le wagon.

L'accordéon en position, il est prêt à nous attaquer les tympans.

Le programme est simple :

D'abord un rien de "Lambada" pour nous mettre en jambe, suivi d'un "temps des fleurs" pour garder la cadence etr un "Aki couchi couchi, aki couchi coucha" pour faire exploser la joie des usagers qui partiront au bureau du bon pied...

Il a beau sourire, il a beau dodeliner de la tête, je ne le sens pourtant pas complètement à fond, comme s'il tapait administrativement sur son clavier.

C'est peut-être bien la 2000eme Lambada qu'il exécute. ça n'empêche qu'il pourrait y mettre du coeur, transformer l'endroit en guinguette. 

Au lieu de ça, nous restons tous dans notre rôle de parisien qui fait semblant de ne rien entendre, qui regarde ailleurs, qui augmente le volume de son portable, qui...

Ah, non, il y en a une qui suit le rythme. Et qui sourit. Et qui ne le lâche pas des yeux. 

Et elle n'est pas la seule. Derrière elle, un quinquagénaire s'approche, dégaine son téléphone, pose un coude à terre et prend le musicien en contre-plongée.

Derrière lui, ça se dandine, ça remue du popotin. Le musicien sent bien que ça prend, il tourne sur lui même. Il chauffe la salle. Encore une chanson et on fera tourner des serviettes au dessus de nos têtes.

Il termine son accord, salue la foule qui l'applaudit à tout rompre.

Et moi, pendant le trajet, tandis que je me fais bousculer par un couple de danseurs, je cherche : qu'est-ce qui a bien pu changer ? Comment cet accordéoniste qui ne fait pas plus d'efforts que les autres matins a t'il réussi à tenir tout un wagon en haleine avec une Lambada lambda ? 

La réponse arrive bien vite.

- He was good !

- Really really good !

Je suis le parisien du mois d'aout, minorité visible de ce monde touristique.

- Thank you, thank you so much...

- Why we don't have musicians like this in Dallas ?

Mon quotidien est devenu so typique, so french. Comme un petit goût de vacances en plein travail.