Selon la rumeur, Disney-Marvel-Lucasfilm serait sur le point de signer avec Woody Allen afin qu'il réalise leur prochain film de super-héros. D'après le réalisateur, il s'agirait d'une refonte de la saga "Avengers" destinée à un public plus âgés, les quinquagénaires fans des comics américains, capables de conserver leurs vieilles revues illustrées dans leur emballage d'origine. "Les seuls qui se déplacent au cinéma et qui achètent le film pour l'exposer dans leur vidéothèque" a précisé son producteur. 

Après la réussite du Batman de Christopher Nolan et du Thor de Kenneth Branagh, c'est une nouvelle tentative des studios hollywoodiens pour réconcilier des auteurs sensibles et pointus avec les héros issus de l'imaginaire populaire américain. D'après Woody Allen, l'histoire s'affranchira quelques peu des codes mis en place dans les précédents épisodes.

En exclusivité, voici les grandes lignes de cet excitant projet ! 

"Avant même sa naissance, John est un enfant perturbé par sa mère qui écoute du Wagner durant toute sa grossesse. Son père est absent. Sa mère ne se rappelle même plus de son nom. A peine se souvient-elle qu'elle a fait un bébé.

53292_backdrop_scale_1280xauto

Dés son plus jeune âge, elle prend en charge son éducation. Elle compte lui offrir une destinée capable de rendre jaloux les Rosenweil qui tiennent la boulangerie du quartier. A quatre ans, John avait déjà eu quelques cours d'équitation à domicile à son actif. Et comme un corps bien fait ne suffit pas, il dut lire Sun Tsu en hébreu et l'intégrale de Guerre et Paix en papier bible. La musique, elle, ne changeait pas. A dix huit ans, le petit John se sent près à envahir le monde !

1967-Woody-Allen-sur-le-tournage-de-Casino-Royale-qu-il-a-ecrit-et-dans-lequel-il-donne-la-replique-a-Peter-Sellers-David-Niven-et-Ursula-Andress_portrait_w858

Malheureusement, son ambition est rapidement stoppée le jour où il découvre en même temps, les femmes et la psychanalyse.

Prends-L-Oseille-Et-Tire-Toi_14031_4ea617d234f8633bdc004283_1320459245

Il se rend aussi compte qu'il n'est pas le seul sur le marché de la domination. Et que son physique peu développé ne lui permet pas de répondre par la violence, sa mère lui ayant ardemment défendu la pratique du sport, à cause de son asthme domestique.

bananas-1971-03-g

Sa confidente, Lila Obrowski, une camarade de classe rencontrée en cours de littérature danoise durant la crise de 1929, devient son premier flirt érotico-platonique. Ce qui ensoleille sa dernière journée d'homme sur terre... 

Annie-Hall-006

Car, comme il se dit dans la ville du crime "il était au mauvais endroit, au mauvais moment". Il tente d'empêcher un hold-up en cours en expliquant que la violence ne résoud en rien les angoisses nocturnes liées au désir érotique. Une quinzaine d'impact sont retrouvées sur son corps. "Mon docteur m'avait interdit les balles" sont ses derniers mots.

prends-l-oseille-et-tire-toi-take-the-money-and-run-1969

Quelques jours plus tard, sans qu'aucun expert ne puisse jamais l'expliquer, John se réveille guéri de ses blessures. Par un message caché dans le double fond de son juste au corps, il apprend que son père n'est pas le lâche et l'incompétent que sa mère lui a souvent décrit. Au contraire, c'était l'homme que tout New-York adulait, le super justicier invincible qui volait parfois au dessus des gratte-ciels. Comprenant qu'il partageait avec lui, un sang venu d'un autre monde, John a alors une révélation : il est un demi-dieu (mais un demi-dieu pas très beau quand même). 

Zelig-2-451x320

Les premières années, il en profite un peu. Mais, même s'il tente plusieurs jeux, ses angoisses existensialistes prennent le pas sur ses relations sentimentales. 

650_1200

Après quelques années d'analyse, il prend conscience qu'il ne peut pas être le jouet de toutes les femmes et que son pouvoir implique de... s'impliquer. Plus. Il devient alors "l'Implicateur". Parce qu'il s'implique. Plus. Et parce qu'il a de grandes responsabilités. Parce que... (mais ça, tout le monde s'en fout). Son premier devoir est de briser le coeur de sa mère en quittant le giron familial pour s'installer à l'étage du dessous. 

woody-allen-set-for-paris-manhattan-53141-470-75L'implicateur, visitant sa première base secrète avec son agent immobilier

Caché dans le deuxième sous sol de sa chambre à coucher, il aménage une pièce secrète où il s'entraine du mieux qu'il peut. Après deux jours de remise en forme intensive, il est prêt à faire régner l'ordre et la justice. 

prends-l-oseille-et-tire-toi-1-g

Le niveau est tout juste pour battre son adversaire, vaincu par une embollie pulmonaire durant une course mortelle. John revoit son plan. Il casse son PEL et monte une équipe de justiciers réputés dans tout Manhattan.

disque-annie-hall35

Le premier d'entre eux est Serge Magnéto, le seul héros à posséder le permis de conduire. Pratique pour fuir en toute circonstance. 

1093690570_45324ff15e

Le second, Fourmi Man, est plus discret. A noter qu'il est végétarien, cela afin de répondre à la politique de diversité, si chère au studio. "Il s'agit aussi d'inciter le public vegan à acheter nos produits lors de leur commercialisation dans les enseigne "Terre et Fruits"", précise le producteur. "Avec ça, le spin off et le reboot, on va en faire une icone de la lutte anticarniste."

Le troisième n'est autre que son demi-frère jumeau qui, à sa différence, assurait comme un beau diable avec le sexe opposé.

stardustmemories

En génie de l'armement, il se construit une arme classe et sexy qui ne laissera aucun membre de l'équipe insensible.

woody

Viennent ensuite la Veuve Noire, une aristocrate russe préférant le libéralisme américain à l'hégémonie soviétique  

love_and_death_1975

L'incroyable Gorille de Brooklyn

prends-l-oseille-et-tire-toi-1-g

Oui, c'est une réut, mais je vous emmerde !

Et enfin MaldansapeauMan, un héros extrêmement timide qui illustre involontairement les angoisses de John avec les femmes.

deconstructing-harry-large2

Ensemble, ils parcourent les galeries d'art et les bibliothèques pour bien cerner la personnalité du plus grand méchant que la terre n'ai jamais connu : Bergman et ses menaçantes fraises sauvages.

le-septieme-sceau_647_4ea5cb1634f8633bdc00094b_1320201165

Dans un final dantesque, mais à budget réduit, John et son équipe sauvent le monde, et New-York, en empêchant le développement d'un virus qui oblige ses victimes à ne plus parler qu'en suédois.

Guerre_et_Amour

John va t'il refermer la brêche qui court jusqu'au Stockholm ?

Reçu en héros à la maison, John fait le tour de son quartier quand il tombe sur son amie d'enfance. Il est un surhomme, elle a repris ses études d'art. Ils sont fait pour s'entendre. 

stardust_memories_2

Après une nuit passée à philosopher sur l'architecture newyorkaise, John ose enfin bégayer quelques mots : "Je voudrais juste savoir... Et si tu me dis que tu es contre, je comprendrais. Je suis contre moi-même mais pour toi, je peux faire une exception. On est de vieux amis, on se connait un peu et puis... Tu voudrais pas coucher avec moi ??".

Elle lui répond énigmatiquement : "La Di Da !"

manhattan

Ne manquez pas, dans le prochain épisode, John apprend qu'il est le fils du boulanger et affronte sa plus grande angoisse : sa mère !

newyorkstories-oedipus