chagrin-d-amour-internet-graphiste

- Ben alors, qu'est-ce qui t'arrive ?

Les yeux rougis de larmes, elle tombe sur mon épaule, se mouchant dessus à grand renfort de sanglots.

- Elle... elle est morte...

- Hola hola hola, qui est morte ?

- La maman à Jasoooon

J'en ai le coeur brisé. En même temps, je ne peux pas la laisser comme ça.

- Tu sais ma chérie, on ne dit pas "la maman à Jason" mais "la maman DE Jason".

Elle se recule un peu, en reniflant.

- Non mais c'est important de bien parler. Parce que sinon, après, on a des mauvaises notes d'accord ? 

Elle n'a aucune réaction. Il est temps de changer de sujet.

- Et elle est morte de quoi, cette bonne dame ? 

Elle hausse les épaules.

- Ch'sais pas...

- Elle était vieille ?

- Ch'sais pas...

- Elle a eu une maladie ?

- Ch'sais pas.

- Elle s'est fait renversée ?

Haussement d'épaules. Elle n'a même plus la force de me répondre.

- Ben dis donc, tu sais pas grand chose, en fait...

J'ai essayé de mettre un peu de bonne humeur dans cette ambiance lourde. Mais peine perdue, elle me fusille du regard.

- Mais il a un papa, ton copain  ?

- C'est pas mon copain...

- Oui, mais il a un papa ?

- Moui...

- Et il fait quoi  son papa ?

Elle réfléchit un instant puis :

- De la musique...

- Et ben, tu vois, il a de la chance. Un papa musicien, c'est... C'est chouette. ça met de l'ambiance, ça connait plein de trucs. C'est calé en instruments. C'est super....

Elle retrouve un peu de sourire. Je suis fier d'avoir éteint l'incendie des larmes.

- Alors bien sûr, sa mère est morte. Mais avec un peu de musique, ça passera. Enfin, si le papa ne tombe pas dans la dépression... Il boit son papa ?

Son visage se crispe, elle retombe sur mon épaule.

C'est toujours pareil.

On ne peut jamais aborder les sujets de front avec les enfants...

En même temps, je m'interroge.

Je connais bien sa classe.

Les Léo, les Téo, je les situe.

Un Jonas, oui, y en a un.

Mais un Jason ?

- C'est un nouveau ?

Elle secoue la tête.

- Il est dans une autre classe ?

Toujours pas.

- Mais c'est qui alors ?

- C'est... un petit bébé...

- Ah, c'est le petit frère d'un ami ?

J'ai tout faux.

- Attends, je comprends plus...

- Il est verseau...

- Oui, super, ça m'aide. Je suis tellement calé en astro...

- Il est né au mois de février...

- Non mais ça me parle toujours pas...

Quoique...

- Son ventre était bien rond ?

Elle hoche enfin la tête.

- T'es quand même pas en train de pleurer sur une vieille chanson ????

Elle refond en larmes.

- Combien de fois, je t'ai dit de ne pas touché à ma playlist !

- Mais c'est pas ma faute, c'était là... Il voulait qu'il ait son sourire...

- Son regard quand elle se lève le matin, oui...

- Avec l'amour...

Et le même espoir que j'ai quand je lui tiens la main.

Je la serre un peu plus, sa main, tentant de calmer les derniers soubresauts.

En bon père de famille, il faut que je répare ça.

- Tu sais ce que dit Victor Hugo ?

Non, elle ne sait pas

- "Quoique je fasse, où que je sois..."

- Rien ne s'efface, je pense à toi ?

Putain, elle a écouté TOUTE la liste !

- C'est JJ Goldman, papa. Victor Hugo, c'est la comédie musicale...

-C'est pas une comédie musicale, c'est un livre ! Et j'aimerais que tu cesses de toucher à mes affaires ! Sinon, je les appelle !

- Qui ?

- Les fantômes de minuit !

Elle retrouve un semblant de sourire. D'après mon plan, quand je serai au bout du Top 50, elle devrait retrouver le sourire.

- Allez, viens boire un petit coup à la maison...

- Y a du pain, y a du vin, du saucisson ?

Je confirme.

Et c'est parti pour une bataille de chansons.