108263399- Amis de la Crevette, bonjour...

- 'Jour à tous...

- Si nous sommes de retour aujourd'hui, ce n'est pas pour vous vendre un vulgaire objet de plus mais bien pour vous parler d'une nouvelle importante...

- C'est clair...

- Une nouvelle qui va peut-être, certainement, sans aucun doute, révolutionner le monde du cinéma français...

- Je dirais même le cinéma international...

- J'oserais même dire, mondial  !

- Ose, Jim. C'est la même chose...

- On ne va pas tourner autour du pot. Cette année,  une nouvelle catégorie de cinéma va enfin connaître la consécration.

- Waouh, dis-m'en plus, Jim, je bous d'impatience.

- Le cinéma classique peut trembler sur ses fondements, les films de bricolage vont enfin avoir leur propre remise de prix.

- Les films de bricolage ?

- Qu'on aime ou pas, c'est toujours un vrai moment de cinéma.

- Un cinéma que je ne connaissais pas...

- Qui n'a jamais pleuré en voyant cet acteur nous expliquer comment peindre un plan de travail ? Faut-il être insensible pour ne pas voir la beauté de cette scène où une actrice pose un enduit.

- Ben, disons que moi, personnellement...

- Ce cinéma proche de nous, et tellement utile, a enfin la reconnaissance qu'elle mérite. C'est pourquoi je suis fier de vous donner le nom des heureux gagnants de cette première édition. Mais tout d'abord, le César d'honneur revient à un homme de talent. 

- Je ne dis pas que ça me laisse insensible mais...

- En 1960, il s'est fait remarqué pour avoit été l'homme qui changeait son pneu. Longtemps, il a poncé-enduit des meubles en tout genre. Dans les années 2 000, il a incarné avec brio le bricoleur qui met de la mousse expansive.  Il mérite largement sa récompense, André Garcin, l'homme qui ponce à pic !

- ... disons que je préfère voir ça sur grand écran.

is091-046

- Une récompense fort méritée pour un homme qui est passé à deux doigts de la gloire.

- Honnêtement, j'avais jamais entendu parler de lui...

- Le film de bricolage a longtemps été vendu sous le manteau. On a voulu le faire taire, on a voulu le cacher mais aujourd'hui plus personne ne pourra dire "je ne savais pas".

- C'est vrai que dit comme ça...

- Le César du meilleur acteur revient à un homme... que dis-je... à un artiste qui a su dévoiler tout une gamme d'émotions en même temps qu'un panel de technique pour emboiter les éléments les plus récalcitrants. Il nous a donné des moments forts. On lui reconnaît un certain charme. Certaines personnes traineraient même dans les rayons pour apercevoir son fameux coup de visseuse/ dévisseuse, vous l'avez compris, je ne parle de personne d'autre que de Jean Benoit Saint Jacques.

- ... ça donne vachement envie, en tout cas.

k8866483

- Bien sûr, on a souvent dit que le milieu du film de bricolage était un milieu excessivement sexiste. Oui, mesdames, vous avez souvent revendiqué le droit d'apparaitre un peu plus dans des films de travaux.

- C'est vrai que sans les femmes...

- Et bien sachez que ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Les femmes doivent aussi représenter la société dans sa diversité de... ben...

- De femmes ?

- Non... je... ah, je l'ai sur le bout de la langue... Bref, grâce à vous, on sait que le monde du bricolage possède aussi cette petite touche de charme et de poésie féminine qui fait que la pose d'une applique devient quelque chose d'éminemment sensuel tout en gardant la finesse et l'élégance que ces rustres d'hommes n'auront jamais. 

- J'en chialerais presque tellement c'est beau, Jim.

- Cette année, pour représenter la diversité du monde grâce au personnel féminin, il nous fallait une actrice qui connaisse la technique du bricolage sur le bout des ongles, quelqu'un qui envoute les coeurs à chaque fois qu'elle pose une dalle, quelqu'un qui soit un modèle pour toutes les femmes, je veux bien entendu parler de la belle Milla.

- Et son nom de famille est ?...

-(Commence pas à m'emmerder avec ce genre de détail !).

k8440309

-Le cinéma, c'est aussi un passage de relais. Il ne serait rien si nous ne pointions pas le talent de la future génération. Cette année, il n'y a pas eu débat. Il n'y a eu qu'un seul choix, celui du petit Quonquon dans le film "Le vieil homme et le chauffe-eau".

 

le-père-et-le-fils-adolescent-regardent-ensemble-21414589

- Enfin, le cinéma de bricolage n'est pas là que pour divertir...

- Il sert surtout à apprendre... -

- C'est aussi l'art de dénoncer, l'art de mettre en évidence les sujets qui fâchent. Derrière chaque mode d'emploi, il y a un acte de résistance citoyen...

- C'est vrai qu'en un coup de marteau, on prend la température du monde.

- Cette année, le meilleur film de bricolage est un film qui n'a pas peur de dire la vérité. Il est un miroir qui dérangera certainement les puristes mais qui ne laisse en tout cas personne indifférent. Cette année, la claque du cinéma du film de bricolage va forcément à ce chef d'oeuvre qu'est "Les Polyamours en chantier"

chantier-couple

- Un bien beau film, Jim.

- Et avec de l'érotisme, qui plus est !

- Il est maintenant l'heure de refermer cette page. Nous sommes heureux de vous avoir fait connaître ces quelques perles d'un cinéma trop souvent ignoré...

- D'un cinéma de qualité, même...

- On se retrouve prochainement pour parler de tout autre chose... Amis de la Crevette Domestique, à la prochaine !

- 'Lut !

108263399